Mauvaise qualité de l'air à Bruxelles : l'absolue nécessité d'actions structurelles

Pour faire une ville apaisée, il ne suffit pas d'un piétonnier. Ecolo Groen le démontre au travers de sa campagne de mesure.

Alors que la majorité en place affirme régulièrement avoir amélioré la qualité de l'air grâce au piétonnier, les résultats de la campagne de mesure réalisée par

Ecolo-Groen Bruxelles démontrent des taux de pollution alarmants autour et dans le Pentagone. Près de la moitié des points de mesure dépasse la limite légale.

L'effet de trafic de transit autour du piétonnier est manifeste et perceptible dans différentes quartiers résidentiels du centre-ville tels que la Place Sainte Catherine, la rue Saint Christophe ou la rue de l'Etuve.

L'espoir est pourtant de mise car là où des actions drastiques ont été menées pour réduire le trafic, comme dans le rue de la Braie, la qualité de l'air atteint des niveaux acceptables. Cela démontre la nécessité de prendre des mesures fortes et de déployer un plan de circulation ambitieux, comme à Gand.

En bref, pour améliorer la qualité de l'air, il ne suffit pas de déplacer le trafic.

Il faut le réduire tout en offrant des alternatives complémentaires, efficaces et sécurisées.

Retour à l'accueil