Pollution de l'air : une obligation de résultats !

Les écologistes étaient ce matin au côté des enfants et des parents excédés par la mauvaise qualité de l'air aux abords de leur école. Bravo à eux pour cette formidable mobilisation !

Aujourd'hui, les discours ne suffisent plus. Il faut des actions :

1. Moins de trafic :
- des alternatives de transport public de court-terme et finançables ;
- un péage urbain pour limiter la navette automobile entrante et permettre de financer les investissements massifs dans les transport en commun dont des sites propres ;
- l'encouragement du car-sharing, notamment entre particuliers, au travers d'une fiscalité adaptée et de règlements de stationnement incitatifs car 1 voiture partagée remplace 10 voitures dans l'espace public ;

2. Plus de sécurité :
- Faire du 30km/h la règle et de ce fait aussi encourager la pratique du vélo;
- prévoir des actions spécifiques et préventives visant les abords des établissements scolaires pour limiter le trafic de transit ou de parents.

3. Une mobilité au service de la qualité de vie
Faire du futur nouveau plan de mobilité régional autre chose qu'un programme de gestion des flux. Ce doit être un véritable instrument au service d'une meilleure qualité de vie, d'une meilleure qualité de l'air et d'un plus grande sécurité routière.

Retour à l'accueil